BLUEN 1ER ANNIVERSAIRE

Il y a un an, naissait BlueN, le Biofertilisant qui garantit un apport efficace et contrôlé d’azote à la plante. Nous sommes heureux de partager avec vous cet anniversaire pour vous en dire un peu plus sur pourquoi et comment il a été créé.

A l’écoute des besoins des agriculteurs et des producteurs, nous avons identifié, chez Symborg, une préoccupation commune : comment être plus efficace dans l’utilisation de la fertilisation azotée ? Comment aller plus loin pour allier durabilité et rentabilité, en s’adaptant aux nouvelles réglementations ? Nous avons donc commencé à travailler sur une formule qui aiderait la plante à obtenir de l’azote de façon biologique, et qui puisse être utilisée sur tout type de culture.

Ainsi est né BlueN, fruit de la recherche de l’équipe R&D de Symborg. Avec la bactérie symbiotique-endophyte exclusive Methylobacterium symbioticum comme composant principal, BlueN fournit de l’azote à la plante à travers ses feuilles. Ce biofertilisant peut fournir jusqu’à 40 % des besoins d’azote secondaires de la plante, tout au long du cycle, selon les données tirées des démonstrations terrain effectuées par Symborg. Cela se traduit, entre autres avantages, par une diminution de la dégradation des sols et de la contamination des aquifères, et permet d’augmenter la rentabilité des cultures sans impact environnemental. De plus, BlueN se distingue par sa facilité d’application. Une seule application foliaire par cycle de culture. Le produit est compatible avec la majorité des herbicides, fongicides et insecticides.

Comment fonctionne BlueN ?
La bactérie endophyte exclusive Methylobacterium symbioticum colonise rapidement les feuilles de la plante, en en faisant ainsi son habitat, et capte de l’azote de l’air. Elle est capable de convertir cet azote en ammonium, le métabolisant directement en acides aminés de manière constante tout au long du cycle de culture. Avec pour conséquence, un flux permanent d’azote vers la plante tout en économisant son énergie.

Être agriculteur aujourd’hui implique d’avoir une grande capacité à faire face à de nouveaux défis. Il ne fait aucun doute qu’il est également important de trouver un modèle à la fois durable et rentable pour l’agriculteur.

Dans ce contexte, les micro-organismes sont devenus un grand allié pour augmenter la rentabilité des cultures tout en réduisant l’impact sur l’environnement. Grâce à des produits basés sur la biotechnologie, des résultats positifs sont obtenus démontrant que durabilité et rentabilité sont compatibles et que l’agriculture et l’environnement ne s’opposent pas nécessairement.