Symborg participe à la CSS & Seed Expo 2019 à Chicago

Symborg démontrera l’efficacité de ses microorganismes dans le traitement de semences.

Symborg participe cette semaine à la CSS & Seed Expo 2019, à savoir la plus grande Foire des semences et de l’innovation en matière de cultures tenue aux États-Unis. Cette rencontre entre producteurs de semences et délégués d’autres entreprises du secteur agricole réunit chaque année à Chicago environ 2 500 professionnels et Symborg tiendra un stand depuis lequel l’entreprise fera la démonstration de sa biotechnologie qui a pour fondement les microorganismes naturels visant à augmenter le rendement des cultures.

La CSS & Seed Expo est organisée par l’ASTA (American Seed Trade Association), la plus grande organisation du marché des semences à l’échelle des États-Unis. Pour cette édition, l’ASTA a organisé tout un programme de conférences et de tables rondes sur les différents thèmes d’actualité concernant le secteur agricole.  On présentera un rapport économique mis à jour sur le marché agricole global intégrant des prédictions pour l’année 2020, on traitera également de l’utilisation de robots et drones dans l’agriculture, de l’apparition du marché des semences de chanvre, on dressera notamment le bilan de la situation des produits BIO, et bien plus encore.

Microorganismes naturels de Symborg

Symborg exposera ses solutions à base de microorganismes naturels comme son tout dernier produit révolutionnaire, BlueN. BlueN est le premier biofertilisant fixateur d’azote capable de remplacer les engrais chimiques azotés. Développé à partir de la souche sélective de Methylobacterium Symbioticum SB23, découverte et brevetée par Symborg, BlueN agit de façon que les plantes assimilent l’azote de l’air par les feuilles, naturellement et efficacement, ce qui permet de réduire le taux de fertilisation azotée généralement générée au niveau du sol jusqu’à 60 %.

En outre, Symborg présentera au public les produits qu’elle destine tout spécialement au traitement des semences. Les produits appelés « seed coating » de Symborg sont élaborés à base de microorganismes naturels qui demeurent dormants dans les semences jusqu’au moment de leur germination. Une fois que ces semences ont été plantées, ces microorganismes pénètrent à l’intérieur des plantes et deviennent des agents favorables à leur développement. Ils sont régis par un principe biologique naturel, c’est pourquoi ils ne produisent pas le moindre résidu indésirable dans les plantes et n’altèrent aucunement leurs caractéristiques génétiques. C’est une méthode 100% compatible avec l’environnement.

C’est le cas par exemple de son célèbre inoculant biologique pour semences, Resid HC, qui a pour base le  Glomus iranicum var tenuihypharum, champignon formateur de mycorhizes arbusculaires qui a été découvert et breveté par Symborg. Ce champignon colonise les racines de la plante cultivée et entretient une relation symbiotique avec ces dernières. Il permet aux racines de se développer dans un grand volume de sol, garantissant ainsi un meilleur transport des nutriments vers la plante. Il s’agit notamment d’une espèce qui tolère des concentrations élevées de sels nutritionnels dans le sol, ce qui garantit une tolérance appropriée des actuels protocoles de fertilisation de l’agriculture intensive.

Dans le cas des semences de céréales à grain, les traitements de Symborg ont démontré son efficacité pour l’amélioration de la qualité et du rendement des productions. La capacité de production des cultures de maïs augmente jusqu’à 6% tandis que celle des cultures de soja augmente parfois jusqu’à 8%. Dans les cultures de blé, on assiste à des augmentations comprises quelque part entre 9,7% et 16%, en fonction des variétés. La capacité de production des cultures d’orge augmente de façon variable entre 8,5% et 15%.