La biotechnologie de Symborg appliquée aux semences sera présente au Euroseed Congress (Stockholm, en Suède)

Ses produits élaborés à base de microorganismes naturels améliorent l’efficacité des semences

Symborg, entreprise de biotechnologie agricole, participera activement à l’Euroseed Congress, à savoir le congrès annuel de l’ESA, la European Seed Association, du 13 au 15 octobre à Stockholm (Suède).  Symborg sera l’un des sponsors de cet évènement aux côtés de Bayer, Dow-Du-Pont et Petkus.

L’Euroseed Congress réunit les plus importantes entreprises de semences et les obtenteurs de variétés végétales d’Europe et du reste du monde, ainsi que les entreprises qui commercialisent toutes sortes de solutions agricoles et technologiques destinées aux professionnels de ce secteur. À la dernière édition d’Euroseed Congress, tenue à Madrid, ont participé plus d’un millier de personnes issues de 47 pays, professionnels du secteur, délégués commerciaux, scientifiques, producteurs, etc.

Pendant cette rencontre on abordera des sujets décisifs tels que les politiques européennes sur les semences, l’agriculture biologique, les stratégies de recherche, le plan européen de production de protéines, etc. Les conférences seront réparties en plusieurs panels qui traiteront différents types de grandes cultures : plantes oléagineuses et fibreuses, fourrages et graminées, maïs et sorgho, céréales et légumineuses, légumes et cultures ornementales et enfin pommes de terre. (Voir programme)

Les progrès continus en sciences et le développement technologique ont transformé les semences en produits de haute technologie et d’une grande valeur ajoutée et de ce fait l’industrie des semences recherche des outils visant à améliorer les plantes et lui permettant de développer efficacement de nouvelles variétés et de protéger l’environnement. Symborg, membre de la Fédération internationale du commerce des semences depuis 2017, montrera aux entreprises participant à l’Euroseed Congress ses nouveaux développements bioagricoles durables qui ont pour base des organismes naturels.

 

 

Expérience dans le traitement des semences

Les produits de Symborg, tels que l’inoculant biologique Resid HC, sont élaborés à base de microorganismes exclusifs dont l’efficacité n’est plus à démontrer dans le traitement des semences. Ils fournissent aux semences de céréales à grains comme le maïs, le soja ou le tournesol (et les légumineuses en général) des microorganismes naturels qui demeurent inactifs de manière prolongée sur leur recouvrement. Après la germination, ces microorganismes pénètrent dans les plantes et deviennent des agents bénéfiques pour leur développement.

Resid HC a été conçu de sorte à imiter l’activité du Glomus iranicum var tenuihypharum, un champignon formateur de mycorhizes arbusculaires qui, par l’entretien d’une relation symbiotique avec les racines des cultures, améliore leur capacité d’absorption et de transport des nutriments vers la plante. Grâce à une nutrition plus abondante et équilibrée, la plante atteint un équilibre hormonal plus contrôlé et réagit mieux à tout type de stress abiotique. Mieux alimentées, les cultures augmentent leurs activités physiologique et photosynthétique, améliorant ainsi leur capacité de production.

Il s’agit d’un principe biologique naturel qui ne produit pas le moindre résidu indésirable dans les plantes et qui n’altère aucunement leurs caractéristiques génétiques. C’est une méthode 100% compatible avec l’environnement.

 

Augmentation de la capacité de production en chiffres

Les essais conduits sur les plantes qui se sont développées à partir de semences traitées avec Resid HC ont obtenu les résultats suivants : augmentation moyenne de la capacité de production de 7% pour le maïs. Dans les cultures de blé, on assiste à des augmentations comprises quelque part entre 9,7% et 16%, en fonction des variétés. En ce qui concerne l’orge, le nombre de tonnes récoltées par hectare a augmenté, passant de 8,5% à 15%, en fonction des variétés, en pour ce qui est du soja, les hausses moyennes sont de 8,5%.